Voyage

Comment faire face aux perturbations liées au Covid-19 lors de vos voyages

Des milliers de vols et de réservations d'hôtels sont décalés : voici ce qu'il faut faire

par Melissa sur 17 mars 2020
Comment faire face aux perturbations liées au Covid-19 lors de vos voyages

C'est une période stressante pour les voyageurs dans le monde entier. Alors que de plus en plus de pays ferment leurs frontières aux passagers en provenance de zones à haut risque du coronavirus (Covid-19), un nombre incalculable de voyages sont déroutés ou annulés. Nous comprenons à quel point cela est déstabilisant. C'est pourquoi nous souhaitons partager avec vous quelques conseils pour vous guider au mieux. Nous avons également demandé à certains des membres de notre équipe, ici chez Monese, de partager leurs expériences et conseils récents quant à cette situation.


Sur les vols affectés

L'actualité concernant le coronavirus évolue rapidement. C'est pourquoi, il est important de rester à jour et de suivre les instructions et les conseils des autorités sanitaires officielles, des sites internet du gouvernement, des ambassades ou des consulats en ce qui concerne les restrictions de voyage imposées. De nombreuses agences de presse tiennent également les lecteurs au courant, en direct, via leurs blogs. Par exemple, au Royaume-Uni, vous pouvez suivre les dernières informations concernant le Covid-19 avec The Guardian ou la BBC.

En plus de suivre la presse, soyez attentif aux mises à jour de votre compagnie aérienne ou agence de voyage. Elles devraient vous tenir informés de toute annulation, remboursement, coupon ou nouvelle réservation. Cependant, il y a de fortes chances qu'elles soient dépassées en ce moment. Aussi, n'hésitez pas à consulter leurs sites internet car la plupart d'entre elles ont déjà publié une mise à jour comme par exemple, easyJet, Vueling et Wizz Air.


Sur les réservations d'hôtel

Concernant les réservations d'hôtel, il est également préférable de vérifier avec eux les mises à jour sur leur politique d'annulation ou de remboursement en raison de la pandémie. Par exemple, Expedia a publié des informations sur la façon dont elle gère les annulations. Airbnb a également publié une note d'information par rapport à l'épidémie, décrivant ce qu'ils font pour aider les hôtes et les clients pendant cette période.

Si vous avez une assurance voyage, vérifiez si vous êtes couvert(e) pour les sommes que vous ne pourrez pas récupérer auprès de votre compagnie aérienne ou de votre hôtel. Cela dépendra de l'assurance souscrite et si elle comprend des éléments tels que la couverture en cas d'annulation, de la fermeture de l'espace aérien, de perturbations pendant le voyage, etc.


Notre propre expérience

Mihnea du Royaume-Uni : "Je comptais partir pour mon enterrement de vie de garçon début avril. Alors que la compagnie aérienne choisie, aurait assuré le vol, les frontières du pays de destination sont fermées à toute personne venant du vieux continent. Il me semble que je n'obtiendrais pas le remboursement des vols, mais ils offrent gratuitement le changement des dates de réservation (bien que je vais devoir payer la différence de prix s'il y en a une). Nous avons réussi à obtenir un remboursement complet sur toutes nos réservations d'hôtel grâce à Booking.com et l'option d'annulation gratuite et la gestion exemplaire d'Airbnb en raison de la situation mondiale."

Même si votre vol n'a pas (encore) été annulé, vous pouvez être placé(e) en quarantaine à votre arrivée.

Melissa du Portugal : "Je suggère aux voyageurs de suivre les mises à jour, non seulement pour leur pays de résidence, mais aussi du pays de destination. Même si votre vol n'a pas (encore) été annulé, vous pouvez être placé(e) en quarantaine à votre arrivée. Et si vous êtes en quarantaine pendant la majeure partie de votre séjour, cela n'en vaut peut-être pas la peine."

Attendez l'annulation par l'agence de voyage ou la compagnie aérienne. Cela entraînera probablement un remboursement.

Tuuli d'Estonie : "Je devais voyager fin mars mais à cause de l'épidémie, ce n'est plus possible. Mon conseil à toute personne ayant effectué une réservation directe, est d'attendre une annulation de la part de l'agence de voyage ou de la compagnie aérienne. Cela entraînera probablement un remboursement.

Cela vaut toujours la peine d'entrer en contact avec l'hôtelier, pour voir ce qu'il peut faire pour vous.

Karina du Portugal : "Même si votre réservation d'hôtel n'inclut pas d'annulation gratuite, cela vaut la peine de prendre contact, pour voir ce qu'ils peuvent faire pour vous, compte tenu des circonstances. Par exemple, mon petit ami s'est vu offrir un remboursement de 50% même s'il n'en n'avait pas le droit à la base."

Je ne pense pas que je recevrai une compensation si je change d'avis.

Michael d'Allemagne : "J'ai fini par reporter mon voyage à Londres, car les choses évoluent si rapidement que je pourrais être bloqué loin de chez moi. J'ai contacté le site de réservation pour un remboursement ou un report mais comme ce n'était pas une réservation flexible, je ne pense pas que je recevrai une compensation parce que j'ai changé d'avis."

Tomas du Royaume-Uni : "J'ai dû changer deux vols en raison de l'épidémie. Dans les deux cas, j'ai pu modifier la date gratuitement. Cependant, ils ne m'auraient pas accordé de remboursement dans le cas où j'aurais annulé."


N'oubliez pas que si vous vous sentez même un peu malade, il est préférable pour vous et pour les autres d'essayer de reporter vos projets de voyage. Restez à la maison, reposez-vous et si vous présentez les symptômes du coronavirus, n'allez pas à l'hôpital ou à la pharmacie. Au lieu de cela, isolez-vous et contactez vos services de santé locaux par téléphone et suivez leurs conseils.

Nous profitons de l'occasion pour vous rappeler de rester calme et de ne pas paniquer. Continuez à prendre soin de vous et à prendre toutes les mesures de précaution mises en place par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le gouvernement de votre pays. Et rappelez-vous : nous sommes toujours là pour vous soutenir.


Melissa Content Writer
Share this article